Invité à l’inaugurtion de l’hôpital Ultra moderne : Aggée Aje Matembo loue le patriotisme de Marie Olive Lembe Kabila

Publié par
le 05 juillet 2020 13:19:36


Vues : 81 Temps de lecture : 4 minutes

30 juin 2020, 60 années après que la République Démocratique du Congo avait acquis son statut juridique de l’Etat indépendant,les infrastructures poussent à travers le territoire national. Les artisans de cette modernisation sont connus, notamment la Première dame honoraire Marie Olive Lembe Kabila. Maman de cœur, comme le surnomme les bénéficiaires de ses nombreux projets. La particularité de la date du 30 juin, ce que Marie Olive Lembe Kabila rend hommage aux pères de l’indépendance à travers le projet de société légué à la postérité à savoir : l’hymne national.

7 années auparavant, soit le 30 juin 2013, elle offrait 150 villas, une école primaire et secondaire, de l’eau potable et l’électricité en mode prépayée aux familles démunies. En ce 30 juin 2020, elle offre à ces mêmes familles démunies de Bibwa, un Centre Hospitalier Ultra moderne avec la technologie de pointe. Parmi les invités : Aggée Aje Matembo Toto, ministre de l’Aménagement du Territoire.

Interrogé quant à ce, l’ancien vice-ministre de l’environnement et ancien vice-ministre aux affaires étrangères a magnifié l’exploit réalisé par l’épouse de Raïs Joseph Kabila.

« la plupart des cas, les investissements choisissent les lieux et les endroits. Mais, cet investissement a tenu compte de plus démunis », avait dit le ministre de l’Aménagement du Territoire.

 S’agissant de son secteur, Aggée Aje Matembo Toto a reconnu que ce qui crée les déséquilibres c’est le déploiement des équipements. Voir, le déploiement de cette infrastructure dans un milieu urbano rural implique l’équilibre dans la gestion de mobilité de la population. Cette dernière habituée à aller dans un seul sens, trouve en cette infrastructure l’équilibre. « Notre ville est très mal construite. Chaque matin, les gens quittent un coin vers un autre coin, puis rentrent. Donc, un seul sens puis rentrent difficilement. Avec la création de ce Centre Hospitalier, elle a retenu la population parfois aux déplacements inutiles. Je crois que l’initiatrice Marie Olive Lembe a été inspirée, contribue à l’émergence et au sens humanitaire dans ce pays », avait déclaré le ministre de l’aménagement.

En outre, il a reconnu la particularité de la journée du 30 juin qui coïncide avec les 60ième anniversaire de la République Démocratique du Congo qui a accédé à sa souveraineté tant nationale et internationale. « la particularité de cette inauguration c’est l’emplacement, le choix parce que dans la plupart des cas, les investissements suivent toujours les nantis. Cependant, dans le cas de marie Olive Lembe, le choix a été dévoulue aux démuni ceci justifie que l’initiatrice de cette œuvre a de la compassion ; elle a le souci ; elle a l’humanisme vis-à-vis de ce peuple », a renchéri le patron de l’ANDEC.

L’élu de Lubudi salue le fait que le système sanitaire de la République Démocratique du Congo s’est renforcé avec la construction du Centre Hospitalier Initiative Plus, un Hôpital  qui répond aux normes internationales. Cette inauguration tombe à point nommé à en croire Aggée Aje Matembo, à ce que la République Démocratique du congo traverse la période de la pandémie à Covid 19. Ce qui justifie à suffisance que tout concours au bien-être congolais.

« En tant que ministre de l’Aménagement du Territoire, nous avons toujours décrié le déséquilibre de la ville de Kinshasa qui n’a qu’un seul sens. La population quitte un point vers un autre pour travailler, puis le soir c’est le mouvement inverse. Ça signifie que le déploiement des équipements est en déséquilibre. Aujourd’hui, du fait que Marie olive Lembe kabila vient de doter dans un milieu urbano-rural, nous nous rendons compte qu’elle vient de stopper les déplacements dee ceux qui suivent les soins de très loin », a reconnu Aggée Aje Matembo. Donc, pour lui, ce centre hospitalier vient réponde aux besoins qu’avait la population congolaise, il favorise la rétention de la population vers d’autres centres médicaux coûteux et lointains. De renchérir que c’est un investissement utile qui tombe à pic le jour même de la célébration de l’indépendance de la République Démocratique du Congo

Quid de nos 60 ans ?

 Optimiste, Aggée Aje Matembo martèle mordicus que la République Démocratique du Congo est un Etat adulte ; un état qui a vieilli mais qui n’a pas grandi parce qu’à cet âge, il a l’impression que la République Démocratique du Congo est toujours sous tutelle. « Nous étions toujours sous la direction de nos parents qui sont ces impérialistes qui ont combattu depuis l’époque de Simon Kimbangu, de Kimpa Vita, de Patrice Emery Lumumba ; de M’Zée Laurent Désiré Kabila. A ce jour, nos devons dire, nous peuple congolais nous approprier ce combat ; nous approprier de la lutte héroïque pour qu’on honore conséquemment aux pères de l’indépendance, au père de la Démocratie Joseph Kabila Kabange. S’approprier ce combat, c’est dire que nous n’acceptons plus le diktat de l’homme ; nous sommes souverain et indépendant, nous devons réaffirmer matin, midi et soir », telle est l’ambiance du mardi 30 juin, à la fois pour l’inauguration et à la fois pour la fête de l’indépendance.

Heureux de se retrouver sans l’enceinte de son autorité morale à l’occurrence Joseph Kabila, dans ce domaine privé où il célébré les 60 ans d’âge du Congo. Un message particulier, ce qu’il invite le peuple congolais à tenir bon car, la tempête qui arrive augure un bon atterrissage  c’est-à-dire 60 ans après, le congolais ne peut pas avoir un esprit extraverti et une santé extravertie « les soins des congolais doivent être administrés par les congolais, pour les congolais et il n’y a que le congolais qui connait son frère congolais et qui peut mieux le soigner. Il est aberrant d’aller chez un médecin qui n’a jamais connu la malaria ; ebola. Que va-t-il vous soigner ? l’inauguration de ce Centre ultra moderne c’est pour nous dire rester chez nous, il faut nous soigner chez nous conforme à notre protocole de santé et chaque peuple sa santé », avait-il dit.

Pius Romain Rolland      


Votre avis compte

Donnez votre avis

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Suivez la RADIO LIBERAL FM SUR
www.liberalinfo.net


Background