« JE DIRAI AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE », UN POÈME DE MAGLOIRE PALUKU

Publié par
le 28 juin 2020 21:33:50


Vues : 21 Temps de lecture : 2 minutes

Je dirai au président de la république que le pays n’a pas changé
La coalition est un piège dans lequel il faut savoir jouer
Les anciens dirigeants sont toujours au pouvoir , par passion
Que la justice de haine et revancharde n’élève pas une nation
Il ne faut jamais diriger la RDC pour plaire à la population. !

Je dirai au président de la république que la nation le veut fort
Qu’il doit résister , d’abord, contre lui-même et ses rapports
Qu’il a toutes les chances du monde de rester la révélation des impossibles
Qu’il est le plus chanceux des chefs d’État d’une république des irascibles
Que savoir rester sobre est l’ultime qualité de son invisible invincible.

Je dirai au président de la république que le peuple est menteur
Que si il y a désobéissance, il faut contourner le faux par pudeur
Que les masses applaudissent sans comprendre le pourquoi
On ne peut d’un coup arrêter une haute autorité en fonction pour une loi ;
Qu’il faut des expéditions punitives administratives ,politiques sans apparats.

Et la république n’est pas une famille politique d’imposture, des exubérances
Mais la seule et unique bonne gouvernance reste la prudence
Je dirai que depuis soixante six ans le pays est sous tutelle des Nations-Unies
Qu’il ne faut pas répéter les erreurs de Kasavubu et de Lumumba en zizanie
Que les jours à venir sont beaux et les magistrats ne dirigent pas votre vie

Je dirai au président que sur terre l’ingratitude est une habitude
Une fois au pouvoir, l’opposition à la majorité est un danger de solitude
Qu’il n’écoute pas les églises de colonisateurs et les sermons des ivrognes
Le pays a besoin de la paix, du pain, et une espérance sans vergogne
Qu’il regarde vers le sommet de sa conscience, sans interférence, qui assomme.

Je dirai au président de la république que la rue n’est pas un parlement
Que personne ne dit merci à un chef de l’Etat qui se défend sincèrement
Que les adeptes de la violence dans les réseaux sociaux sont des lâches
Qu’une présidence en béton peut perdre sa saveur et sa valeur qui fâchent
Que trop de prisonniers politiques ne font pas d’un état de droit une grâce !

Je dirai au président de la république que des amis sont aussi des ennemis
Que le monde tourne autours d’un pouvoir qui a des ennuis
La naissance d’une nation est une émergence des contradictions
La sortie d’une crise en fait une référence sans aliénation ;
Mais, un président de la république est un magicien en élévation.

Je dirai au président de la république qu’un pouvoir à deux est une harmonie mixte
En solo, en alto, en ténor ou en basse les accords existent
Que dire le contraire de la vérité est un bémol qui persiste
Que chercher à se soustraire de ses liens est un dièse en crise
Que rester dans cette symphonie, malgré une émancipation souhaitée, est un risque. !

Je dirai au président de la république que l’opposition est un mensonge
Que ceux qui ne sont pas au pouvoir sont des paraplégiques en songe
Que ceux qui parlent de comment tuer son allié sont des rêveurs
Que dans une coalition on se frotte, on se pique sans honneur
Mais le résultat d’une confrontation est la paix des railleurs.

MAGLOIRE PALUKU


Votre avis compte

Donnez votre avis

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Suivez la RADIO LIBERAL FM SUR
www.liberalinfo.net


Background