Présidence de la Ceni : Cyrille Ebotoko et l’énigme de la réussite

La bataille pour la succession de Corneille Nangaa au sein de la société civile, sous composante confessions religieuses est ouvertes.
Le choix des uns des autres suscite curiosité des potentiels candidats au fauteuil de Corneille Nangaa. Entre la réforme de la Ceni et le choix de ses animateurs, les voix se lèvent, elles se bousculent au portillon.
Le regard est jeté sur Cyrille Ebotoko.

L’énigme de la réussite. Cet expert électoral pétrie de 15 années d’expérience en matière électorale, tant au niveau national et international, est une matière grise en ce domaine. Licencié des lettres à l’université nationale pédagogique, UPN en sigle, il est aussi détenteur d’une certification internationale Prince 2 Practionner en gestion de projet et accréditeur BRIDGE, c’est-à-dire le niveau le plus élevé de portée internationale d’expertise électorale.
Loyal, ayant un sens aigu pour l’intérêt général, ses qualités mélangées ont forgé sa personnalité et ses choix de carrière.

En lui, renferme trois potentielles qualités indispensables, à savoir d’un gestionnaire intègre ; l’homme au service d’une force managériale éprouvée et enfin un homme ayant une formation continue au service de la construction d’une expertise électorale avérée tant au niveau national qu’international.

L’opinion retiendra que Cyrille Ebotoko est, depuis 2011 chargé de programme à la Commission Épiscopale Justice et Paix de la Cenco. En outre, il a géré pendant 4 années, soit entre 2015 à 2019, le Grand projet d’observation électorale de la Cenco financé par des bailleurs sérieux, notamment les États-Unis, la Grande Bretagne, la Belgique, la Suisse, le Pays Bas, la Suède, le Canada et la France, pour une enveloppe d’au moins 13millions de dollars américains.

Dans la même période, il gérait le Projet d’Accompagnement de l’Accord politique Global et Inclusif du Centre Interdiocésain dit Accord de la Saint Sylvestre et la période préélectorale, financé par l’Union européenne pour une enveloppe de 4.000.000 d’Euros. Il en va de la gestion des plusieurs projets d’éducation civique.

De ce qui précède, la rigueur de bailleurs des fonds qui ont financés les projets gérés par cet éminent expert électoral ont exigé un Audit financier sur sa gestion des fonds. Il s’avère, tous ces audits ont été concluant, positif et aucun sous n’a été détourné.

Ceci implique la confiance lui témoigné dont jouit-il après de ses pères des églises, conformément dans la crainte de Dieu.

D’où, son choix porté à la tête de la Commission Électorale Nationale Indépendante réformée par les hommes de Dieu, aspire confiance aux compétiteurs des prochains scrutins.

Robert Bolongo

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Une réponse

  1. Je le soutien à 100% c’est un homme intègres aux valeurs morales irréprochables, j’aime son sens de proximité..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire