RDC : « Le prétendu blocage au Chef de l’État n’est qu’un échappatoire de l’UDPS pour éviter la responsabilité de l’échec » affirme le président des jeunes du PPRD.

Publié par
le 03 décembre 2020 17:01:45


Vues : 29 Temps de lecture : < 1 minute

Dans un communiqué rendu public et parvenu à la rédaction de Libéralinfo.net ce jeudi 03 décembre 2020, le président de la ligue des jeunes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) Serge Kadima Luabeya a affirmé que le prétendu blocage du Front Commun pour le Congo (FCC) au Chef de l’État Félix Tshisekedi n’est qu’un échappatoire du parti présidentiel pour éviter de prendre la responsabilité d’un échec de gouvernance devant le peuple.

« Le FCC est majoritaire au parlement et par conséquent dispose d’un Premier Ministre, Chef du Gouvernement. De ce qui précède, pour le FCC, bloquer le Gouvernement signifierait se bloquer soi-même, ce qui n’a aucun sens logique, encore moins politique. Voire, au niveau du Président de la République, aucun blocage n’est à déplorer, considérant les moyens de l’État qui sont mis à sa disposition par le Gouvernement comme l’a démontré si éloquemment le rapport sur la réédition des comptes 2019 », a révélé le président de la ligue des jeunes du PPRD.

Concernant l’accord de gouvernance entre les deux plates formes au pouvoir, Serge Kadima a fait savoir que, leurs partenaires de CACH, précisément de l’UDPS, ne pensent nullement, cet arrangement est un cadeau qu’ils ont fait au FCC et sa fin, c’est la mort de la famille politique de Joseph Kabila ou l’anéantissement des institutions de la République, telles qu’elles procèdent de la constitution.

Pour rappel, le Front Commun pour le Congo a décliné le mercredi 25 novembre dernier, l’invitation de Félix Tshisekedi pour les consultations présidentielles, en marge de la création de l’union sacrée de la nation. Le camp politique du sénateur Kabila s’est dit disposé à dialoguer avec le Chef de l’État, dans le cadre de l’accord qui lie les deux parties et dans le respect de la constitution.

Gratos Kizita


Votre avis compte

Donnez votre avis

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Suivez la RADIO LIBERAL FM SUR
www.liberalinfo.net


Background