Crise à l’APK : Faute de moyens, le bureau provisoire de l’APK renvoie les élections du bureau définitif ultérieurement, les élus provinciaux s’y opposent fermement

Le bureau d’âge de l’assemblée provinciale de Kinshasa, a ce vendredi 19 avril au cours d’une plénière, annoncé le report du scrutin du bureau définitif prévu ce samedi 20 avril.
La raison de ce report est d’ordre financier.

En effet, pour le président du bureau provisoire, Honoré AMOUS MBOKOSO, son bureau ne dispose pas des moyens financiers pour organiser dans le délai fixé par la CENI, les élections du bureau définitif. À cet effet, son bureau communiquera incessamment la date élective réaménagée.

Alors qu’ils étaient déjà prêts pour la plénière de ce samedi 20 avril, les députés provinciaux de Kinshasa ont boycotté en bloc cette décision qu’ils qualifient provocatrice.

Par contre, ils tiennent au calendrier publié par la CENI, convoquant l’organisation des élections en date du 20 avril 2024. « Reporter les élections jour-1, est la preuve d’une mauvaise gestion de ce bureau d’âge. Il avait le temps de préparer tout comme d’annoncer ce report en amont », indique une source surplace.

Ainsi, les élus provinciaux menacent le bureau provisoire en cas de refus d’organiser ces scrutins en date prévue (20 avril 2024). Par ailleurs, ils appellent tous les députés provinciaux, de prendre part demain à 10h à la plénière élective afin de choisir leur bureau définitif.

Entre temps, ils interpellent l’exécutif provincial, soit le gouverneur Gentiny NGOBILA, et lui demandent de déverser dès cette soirée l’argent qu’il faut pour que ces élections aient lieu à la date fixée par la Commission Nationale Électorale Indépendante.

Vue la tension qui règne au sein de cette institution, les Autorités tant provinciale que nationale sont priés d’agir pour éviter le pire.

Jonathan LOALI

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire