Kinshasa: les conseillers municipaux réclament 6 mois d’arriérés de salaire au gouvernement Suminwa

Dans une déclaration faite le mardi 2 juillet devant le palais du peuple, les conseillers communaux issus des élections du 20 Décembre 2023 , dénoncent les conditions difficiles dont ils font face. Ce, depuis leur installation par le gouvernement en février 2024.

Après une analyse de la situation politique et économique dans les différentes communes sur l’ensemble du territoire national, ils ont constaté le vide juridique à la question de recevabilité des collèges exécutifs communaux nommés par ordonnances présidentielle vis-à-vis des conseils communaux.

Ces derniers exigent à cet effet à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), la convocation des élections des conseillers urbains et des bourgmestres dans un bref délais, question de rendre effectif la décentralisation telle que voulue par la constitution de 2010.
Occasion pour eux de rappeler le nouveau gouvernement le payement depuis six mois, de leurs frais d’installation et de fonctionnement. Sans compter le payement de leurs indemnités , ainsi qu’une prises en charge décente .

Au-delà de cette situation salariale précaire, les conseillers communaux par le biais des membres du présidium exigent la libération de leur collègue Pépé KINGUDI, élu de la commune de Selembao détenu dans les locaux de l’ ex Demiap en violation de la loi portant organisation, fonctionnement et compétence des juridictions. Pour ce cas , ils exigent sa libération sans condition .

S. MAKWANYA

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire