TRANSCO : le charroi automobile renforcé avec 16 nouveaux bus

Le Transports au Congo (TRANSCO), entreprise publique de transport en commun de l’État a réceptionné ce lundi 8 juillet 2023 un nouveau lot de 16 bus de marque Mercedes-Benz, montés à Kinshasa par la société Suprême Automobile.

Ceci rentre dans le cadre de l’engagement pris par le gouvernement à répondre tant soit peu le problème du vieillissement du charroi automobile de cet établissement public.

La cérémonie de réception de ces nouveaux bus eu lieu en présence du directeur général de TRANSCO, Cyprien Mbere Moba, du Secrétaire général aux Transports et du représentant du vice-premier ministre, ministre des Transports et voies de communication empêché.

le DG de TRANSCO a, au nom de l’ensemble de son personnel, remercié le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi et son gouvernement pour ce partenariat qui permet de remplacer progressivement le charroi automobile vieillissant de son établissement.

Il a promis de veiller au bon usage de ces nouveaux engins roulants afin de leur permettre de rendre effectivement service à la population congolaise et cela dans la durée.

Pour sa part, le secrétaire général aux Transports a insisté sur le renforcement des capacités opérationnelles de TRANSCO, en poursuivant notamment l’acquisition de plus de bus, dans le cadre du partenariat avec Suprême Automobile. Il a demandé aux dirigeants de TRANSCO de protéger et de bien gérer les biens de l’État mis à leur disposition, tout en respectant son objet social.

De son côté, le représentant de la firme Suprême Automobile a affirmé que sa société va continuer à travailler dans la franche collaboration avec les autorités congolaises en général et celles de TRANSCO en particulier pour des fins utiles.

Il sied de noter que cette acquisition de nouveaux bus porte à 56 le nombre des bus livrés jusque-là par la société Suprême Automobile à TRANSCO sur un total 230 bus commandés par le gouvernement de la RDC en faveur de cet l’établissement public.

Rappelons qu’à part le problème de charroi automobile, TRANSCO accuse plusieurs autres difficultés dont le retard de livraison du carburant par le gouvernement et l’arrêt de la subvention par l’exécutif national.

R-J Ngbengo

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire