Changement de la constitution, le LGD s’inscrit en faux

Le parti politique Leadership pour la Gouvernance et le Développement (LGD) n’est pas du tout d’accord avec l’idée du changement de la constitution de la République.

Augustin Matata Ponyo, président de cette formation politique l’a dit jeudi à la presse. C’était à l’occasion de la cérémonie de l’ouverture du conclave de ce parti politique organisée à Kinshasa.

Pour Matata Ponyo, les textes fondamentaux de la République ne sont pas à la base des différentes difficultés rencontrées par le pays.

« LGD n’est pas d’accord pour le changement de la constitution. Le @LGD_RDC n’est pas convaincu que le malheur dans lequel se trouve la population aujourd’hui est le résultat d’un manque d’une constitution cohérente. Cette constitution est là. La constitution elle même n’est même pas appliquée. 39 violations de constitution pour pouvoir mettre un candidat président qui s’appelle Monsieur Matata en prison », a indiqué le président du LGD.

Il reste tout de même d’accord de voir certaines dispositions devront être changées. « Il faut laisser la constitution mais améliorer le leadership, améliorer la gouvernance », a ajouté l’ancien Premier Ministre congolais.

Beaucoup dans l’opinion parlent de la révision de la constitution ces derniers temps. Le débat continue à diviser la classe politique.

Germain Coucou Diantama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire