EST/BENI : Journée ville morte en signe de protestation contre les attaques des rebelles ADF

Ce mardi 16 avril dans la ville de Béni, province du Nord-Kivu, il s’est observé une journée ville morte, décrétée par des groupes de pression et des mouvements citoyens, en vue de dénoncer l’insécurité grandissante semée par les rebelles ADF dans différents quartiers de la ville notamment dans les quartiers de Sayo, Kasanga-Tuha et la commune rurale de Mangina.

Réuni dès la première heure dans certains quartiers, les groupes des jeunes en uniformes scolaires, soutenus par des mouvements de pression, ont barricadés les rues et les avenues de la ville en signe de colère contre les attaques répétées de l’ADF. Boutiques, magasins et petits commerces sont restés fermés, et les étals du marché central de Kilokwa étaient désespérément vides.

Par contre, la police est intervenue dans certaines zones pour rétablir l’ordre, tandis que dans d’autres, aucune présence policière n’était visible par défauts de véhicules et de carburant, indiquent les sources locales.

Selon les mêmes sources, le calme est revenu dans plusieurs parties de la ville aux environs de midi, permettant ainsi à la population de vaguer dans leurs occupations quotidiennes.

Jonathan LOALI

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire